Arles la romaine

Languedoc

Arles la romaine

  • ISBN : 978-2-37591-002-3
  • 380 pages
  • 17 x 24
  • 24.90 €

Eric Teyssier

Broché

Couverture souple avec rabats, vernis mat

Arles, la romaine

La cité du fleuve et de la mer

 

Dès les Grecs, au vie siècle av. J.-C., Arles rayonne. À proximité de la Méditerranée, le long du Rhône, c’est là que les bateaux de mer transfèrent leurs cargaisons à des embarcations aptes à naviguer sur le fleuve. Érigée colonie romaine par la volonté de César, Arles devient la capitale économique de la Gaule du Sud. Cinq siècles après sa fondation, l’empereur romain Honorius témoigne : « L’heureuse position de cette ville, l’importance de son commerce, l’affluence des étrangers font que les productions de tous les pays s’y rencontrent en abondance. C’est là que le riche Orient, l’odorante Arabie, l’élégante Assyrie, la fertile Afrique, la belle Espagne, la valeureuse Gaule apportent leurs plus précieux trésors et les y entassent en si grande abondance que l’on pourrait considérer comme naturels à cette ville les produits qui font l’honneur de ces contrées. »

Au cœur de l’Empire, Arles conte une singulière épopée de 1500 ans que traverse la grande Histoire, des Grecs aux Wisigoths, d’Hannibal à César en passant par Marius, Pompée et Constantin, entre autres. À son apogée, entre les i et iie siècles de notre ère, la ville se pare de monuments exceptionnels. Les fouilles archéologiques menées depuis une quarantaine d’années, dans le cours du Rhône comme sur ses rives, permettent d’écrire une nouvelle histoire d’une des rares cités à avoir prospéré jusqu’à la fin de l’Empire et devenue alors l’une des capitales de la chrétienté occidentale.

Agrégé et docteur en histoire, Éric Teyssier est maître de conférence HDR à l’université de Nîmes. Il enseigne l’histoire romaine, l’archéologie expérimentale et l’histoire de l’art antique. Il est l’auteur d’un livre de référence sur les gladiateurs et de biographies remarquées sur Spartacus et Pompée. Après le succès de l’ouvrage Nîmes la romaine, il poursuit son exploration de l’histoire de la Gaule du Sud avec cette autre facette de l’Empire romain.




© Éditions Alcide