Nîmes la romaine

Languedoc

Nîmes la romaine

  • ISBN : 978-2-917743-69-0
  • 320 pages
  • 17 x 24 cm
  • 24.90 €

Eric Teyssier

Broché

Couverture souple avec rabats, vernis mat

Dans une version mise à jour et augmentée, le livre référence d'Éric Teyssier, désormais complété par l'ouvrage Arles la romaine.

Au carrefour des civilisations, VIIe siècle av. J.-C. – VIIIe apr. J.-C.

L’âge d’or de la Nîmes antique commence au tournant de notre ère, sous le règne d’Auguste, peu après la mort de César, et se poursuit jusqu’au IIe siècle. C’est à cette époque que la ville se pare de ses monuments exceptionnels et emblématiques, la Maison Carrée, les arènes. Le pont du Gard est l’ouvrage d’art majeur d’un aqueduc d’une cinquantaine de kilomètres chargé d’amener l’eau qui alimente alors les fontaines mais aussi les thermes et les plus belles demeures de Nîmes.

Comment Nîmes est-elle devenue une colonie latine de premier plan ? Son enceinte, dont la tour Magne est la plus exemplaire des tours, fut la cinquième plus importante de tout l’empire romain. Quelle ville gauloise a-t-elle été auparavant ? Comment s’est faite la « conquête » romaine ? Un empereur romain fut-il véritablement originaire de Nîmes ? Est-ce la raison de cette splendeur ?

Dans une fresque captivante où la grande Histoire rejoint celle de la cité, Éric Teyssier conte une aventure de 1500 ans, des origines de la source sacrée de la Fontaine, qui fonde la ville de Nemausus, jusqu’à la quasi disparition de Nîmes au milieu du VIIIe siècle. Des Étrusques aux Grecs, des Gaulois aux Romains, jusqu’aux Wisigoths et Sarrazins : cette singulière épopée voit défiler, entre autres, Hannibal, Marius, Pompée, César, Vercingétorix, Auguste, Cléopâtre et la dynastie des Antonins dont Nîmes tire aujourd’hui son surnom de « cité des Antonins ». Une riche iconographie agrémentée de cartes inédites et de repères historiques vient illustrer cette étonnante histoire.




© Éditions Alcide