Le Club Cévenol (1894-2014)

Languedoc

Le Club Cévenol (1894-2014)

  • ISBN : 978-2-917743-64-5
  • 200 pages
  • 17 cm x 24 cm
  • 19.90 €

Olivier Poujol
avec Patrick Cabanel

Broché

Couverture souple avec rabats

Olivier Poujol et Patrick Cabanel, historiens, sont des spécialistes des Cévennes et des Causses et des dirigeants du Club Cévenol, que le second préside depuis 2009. En nous plongeant dans les enjeux des différentes époques, ils nous entraînent dans une traversée du siècle passé, étonnante et pleine d’aventure. 

Si les Causses et les Cévennes sont ce qu’ils sont aujourd’hui, c’est en partie grâce aux initiatives du Club Cévenol. Fondé en 1894 par Paul Arnal et quelques amis, le Club incarne une aventure désormais plus que centenaire au travers d’époques et de grands personnages qui ont façonné ce territoire en innovant dans des domaines aussi variés que le tourisme, l’identité culturelle ou le parc national habité.

À la fin du xixe et au début du xxe siècle vient le temps des explorateurs : les Causses sont témoins de découvertes majeures en spéléologie. Le grand Édouard-Alfred Martel marque de son empreinte les « cañons » et autres gouffres et grottes. Félix Mazauric, père de Lucie Mazauric qui épousera André Chamson, reçoit la première médaille du Club Cévenol pour, notamment, sa contribution à la découverte de Bramabiau et des gorges du Gardon.

Après la première guerre mondiale, l’heure est à la promotion du tourisme, à « l’automobilisme », à la construction d’hôtels de référence et de routes. Le Club Cévenol est partie prenante à toutes ces évolutions majeures autour de fortes personnalités comme Pierre de Chambrun, résistant, député de la Lozère pendant 37 ans, citoyen américain par droit de naissance car descendant de Lafayette.

Au lendemain de 1945, le Club est confronté au défi d’un exode rural massif que d’aucuns pensent final. C’est alors, sous l’impulsion de l’historien Philippe Joutard, qu’il se réinvente autour de la mise en valeur du patrimoine culturel et historique des Causses et des Cévennes, des Camisards aux Justes en passant par Stevenson : une idée iconoclaste qui résonne aujourd’hui comme une évidence.

 

 




© Éditions Alcide